Accueil       Frères        Horaires         Liens 

   D'Assise... à Rennes

Les implantations des frères dans le diocèse de Rennes-Dol-St Malo au cours des 800 ans. 
Voir la carte    
L'histoire des frères à Rennes  "Eglise en Ille et Vilaine"




En savoir plus sur :

Les différentes "réformes franciscaines".
Des visages de la famille franciscaine sur le site CFRT-Productions

Saint François d'Assise (1181 - 1226)   
souhaite vivre sa foi chrétienne de manière radicale. D'autres  le rejoignent, et avec eux  il fonde une nouvelle forme de vie religieuse, et leur donne le nom de Frères Mineurs (du latin "minores" :  petits).

Les Franciscains, arrivent en France en 1217 à Vézelay, et sont appelés familièrement  "Cordeliers". Au XVI è siècle, des réformes donnent naissance aux "Récollets" et aux "Capucins".

En Bretagne, les premiers frères arrivent à Quimper (1232), Rennes (vers 1235), Dinan (1241), Nantes (1246), Vannes (1260), Guingamp (1283),Fougères (1441), St Brieuc (1451)...

A Rennes, les premiers franciscains (Cordeliers de Rennes) sont au service de l'hôpital St Jacques (accueil des pèlerins vers St Jacques de Compostelle). En 1240, l'hôpital devient couvent... Après la Révolution française, les franciscains s'installent rue de Redon en 1877.

1956-57 Construction sur la propriété d'une maison pour les Services Provinciaux.

1972, le nombre de frères diminuant, le couvent est vendu à une association qui  y installe un Foyer de réinsertion sociale ("Adsao" : "Revivre", en breton).
Les frères s'installent alors dans la maison Provinciale, qui devient Fraternité de la rue Surcouf.

En 2013,  Les frères quittent la rue Surcouf pour le 27 rue de Redon, à 100 mètres. Le foyer Adsao y installe une maison de retraite pour ses résidents âgés.

Les « Cordeliers »

À partir de l’Italie, l’Ordre Franciscain se développe rapidement en France où les frères reçoivent le nom de Cordeliers à cause de la corde qu’ils utilisent comme ceinture.

Une anecdote possible :

 En 1250, lors de la première croisade de Saint Louis, des Frères Mineurs avaient suivi les croisés.

Ne sachant pas qui étaient ces nouveaux religieux, le roi le demanda au sire Jean de Beaufort. Comme il avait oublié, il répondit au roi que c’étaient des hommes « de corde liée ».

C’est ainsi que, depuis ce jour du 5 avril 1250, les Frères Mineurs ont été connus sous le nom de Cordeliers.

Maison.jpg (28974 octets)
Le "Provincialat"des frères devenu maison de retraite d'Adsao

Accueil       Frères      Horaires       Liens